5 applications pour protéger les océans et leurs ressources

Les océans occupent 70% de la surface de la planète, sont la plus grande protection contre le changement climatique et abritent des espèces fascinantes comme les baleines.

Comme le dit Enric Sala, l'un des plus grands experts mondiaux des écosystèmes marins résident de la National Geographic Society:

 "L’océan nous donne plus de la moitié de l'oxygène que nous respirons, régule le climat et nous fournit les poissons que nous mangeons. Les océans préviennent également le changement climatique : ils sont le plus grand puits de dioxyde de carbone (CO2) de la planète. Mais cet habitat de près d'un million d'espèces différentes est également en grand danger. Les applications suivantes veulent vous aider à mieux comprendre et protéger les mers et toute la vie qu'elles contiennent.

Les océans occupent 70% de la surface de la planète et leur influence est fondamentale pour la vie humaine.

Les océans abritent près d'un million d'espèces différentes (jusqu'à 972 000 organismes eucaryotes, si l'on exclut les bactéries, les virus et les arcs).

De plus, les mers et les océans ont toujours été un grand garde-manger où les êtres humains ont obtenu ce dont ils ont besoin pour survivre. 

Selon un rapport d'Oceana, une association pour la protection des écosystèmes marins, le poisson est la principale source de protéines pour des millions de personnes, surtout dans les pays les plus pauvres.

Mais l'océan est également confronté à des défis environnementaux majeurs. La surpêche est l'un des problèmes les plus graves. Et pour de nombreux animaux marins, l'océan n'est plus un endroit où il fait bon vivre. Tortues, baleines, pingouins et dauphins de différentes espèces sont parmi les êtres vivants les plus menacés de la planète.

Découvrez 5 applications destinées à vous aider à mieux connaître et protéger nos précieux océans et toutes les ressources naturelles qu'ils contiennent:


  1. Google Earth pour les océans

L'application Google Earth vous permet d'entrer dans les profondeurs des océans. La couche océanique de l'utilitaire facilite les déplacements à travers les différentes mers et océans de la planète et intègre même des vidéos et des liens intéressants.


  1. Une application qui collecte le plastique de l'océan

"Toutes les espèces de tortues marines, plus de la moitié des mammifères marins et près des deux tiers des espèces d'oiseaux ont ingéré du plastique ou s'y sont empêtrées ", déclarent les responsables du projet Aware.

L'application qu'ils ont créé pour smartphone, appelée Dive Against Debris, vise à recueillir des données sur les débris marins afin de faciliter la tâche des plongeurs, dont beaucoup sont bénévoles, qui travaillent à enlever les déchets de la mer et à ramasser les plastiques de l'océan. 

 Et, après chaque plongée, ils renseignent via cette app, tous les objets éliminés, ainsi que des conditions de plongée et des photos que les plongeurs environnementaux volontaire souhaite inclure.

  1. Pour ne pas dévorer l'océan

En France nous consommons environ 34 kilos de poissons par personne et par an. Et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), pour sa part, prévient que 31% des populations pêchées sont surexploitées, un chiffre qui atteint 90% en mer Méditerranée.

La WWF Espagnol a conçu l'application “Guía de Pescado WWF España” pour les appareils mobiles, qui vise à encourager la consommation responsable de poissons et de fruits de mer. Cette application analyse en détail près d'une centaine d'espèces de poissons menacées. L'outil vous permet de savoir quelles espèces manger en fonction de l'état de conservation des pêcheries, de leur origine et même des engins de pêche utilisés dans la prise. En France cette application n’est pas encore disponible mais il y a une alternative: un guide téléchargeable qui recense les mêmes informations: https://www.wwf.fr/projets/consoguide-poisson-ou-comment-consommer-du-poisson-differemment

 

  1. Comment protéger les océans ? Apprenez à les connaître

Chaque jour, l'Administration pour la protection des océans et de l'atmosphère (NOAA) collecte plus de 20 millions de mégaoctets de données océanographiques. Ces données aident à comprendre la qualité de l'eau de mer, l'état de santé des populations de poissons, et donne même des informations sur l’état de santé des communautés coralliennes du monde.

L'application SOpHIE vise à rapprocher certaines de ces informations avec les connaissances communes des internautes. Plus précisément, cet utilitaire crée des mesures quotidiennes qui reflètent le pH des océans et, en particulier, l'acidification de l'eau de mer, une valeur importante qui serait comparable à la connaissance de la qualité de l'air que nous respirons sur terre.